Enquête de conjoncture de l'UPA sur le 1er trimestre 2015 : la reprise ? Quelle reprise ?

Si certains indicateurs économiques anticipent un retour de la croissance, il n’en est rien pour les entreprises de proximité dont l’activité continue au contraire de se dégrader. Ainsi, le chiffre d’affaires des entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité a reculé de 2,5% au premier trimestre 2015, révélant bientôt trois années de baisse ininterrompues.

Tous les secteurs sont impactés, à commencer par l’artisanat des travaux publics qui chute lourdement (-10,5%). La baisse est également sensible pour les artisans du bâtiment (-3%). L’artisanat des services enregistre un recul moins marqué (-2%), de même que les professionnels de l’hôtellerie-restauration, de la fabrication et de l’alimentation dont les baisses de chiffre d’affaires se limitent à 1,5%.

La trésorerie des entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité s’est à nouveau dégradée durant l’hiver selon 32% des chefs d’entreprise interrogés tandis que 10% ont constaté une amélioration.

Une note d’espoir est tout de même à relever avec un regain d’optimisme des chefs d’entreprise : 19% anticipent une hausse d’activité au trimestre suivant (9% dans l’enquête sur le 4e trimestre 2014).

Dans ce contexte, la réaction du gouvernement visant à encourager spécifiquement les petites entreprises au travers l’organisation en juin d’une conférence thématique sur l’emploi dans les TPE-PME est tardive et néanmoins la bienvenue. A l'heure où le Premier ministre affirme que 2015 sera l'année du retour de la croissance et de la confiance, il est urgent de prendre des mesures dédiées aux petites entreprises, et singulièrement à celles assujetties à l’impôt sur le revenu. Ces dernières ne bénéficient en effet ni des dispositions en faveur de l’investissement, ni de la baisse de la C3S, et ne récoltent que de maigres bénéfices du CICE et du pacte de responsabilité. En revanche, certaines subissent de plein fouet une fiscalité locale qui explose via la CFE. A cela s’ajoutent de nouvelles contraintes telles que le compte personnel de prévention de la pénibilité et la mise en place d’un compte personnel d’activité.

Le Président de l’UPA Jean-Pierre Crouzet a ainsi déclaré : « Les entreprises de proximité sont celles qui potentiellement peuvent créer le plus d’emplois. Si nous continuons à être les oubliés des politiques économiques, nos entreprises resteront à l’écart de la reprise et c’est tout le pays qui en pâtira. »

*Enquête réalisée à la demande de l’UPA par l’Institut I+C dans la première quinzaine du mois d’avril 2015 auprès d’un échantillon représentatif de 4700 entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité.

Contacts presse
Jean-Côme Delerue - Tél : 01.47.63.31.31 - 06.77.64.40.78 -  jcdelerue@upa.fr – Internet : www.upa.fr
Philippe Garrachon - Tél : 01.47.63.31.31 - 06.73.19.57.64 -  pgarrachon@upa.fr  – Internet : www.upa.fr

Presse
Actualités de l'U2P...

La Brève n°451

01 décembre 2022 | National

La Brève N°450

15 novembre 2022 | National

La Brève N°449

01 novembre 2022 | National

Crise énergétique

12 octobre 2022 | National