Entretien avec le Président national de l'U2P, Alain GRISET.

L’Union des entreprises de proximité (U2P) fédère plus de 110 000 entreprises en Bretagne. Alain Griset, le président national, défend leur rôle au quotidien, au plus près des habitants.

L’Union des entreprises de proximité (U2P) représente plus de 110 000 entreprises bretonnes dans les secteurs de l’artisanat, du commerce de proximité et des professions libérales. |

L’Union des entreprises de proximité (U2P) est l’une des trois grandes organisations patronales françaises. Elle représente plus de 110 000 entreprises bretonnes dans les secteurs de l’artisanat, du commerce de proximité et des professions libérales. Son président national, Alain Griset, est en déplacement à Rennes ce mardi 29 octobre 2019. Il réclame un changement d’approche de la part des administrations : « L’entreprise n’est pas fautive, elle est utile. »

Quels enseignements tirez-vous du sondage réalisé récemment ?

Dans ce sondage réalisé par l’Ifop, en septembre, 95 % des personnes interrogées répondent que les artisans et les commerçants, ainsi que les professions libérales (80 %), incarnent l’idée de proximité, devant les services publics (73 %). Les entreprises que nous représentons entretiennent le lien social. C’est particulièrement vrai dans les territoires ruraux, désertés par les pouvoirs publics.

Pourquoi un tel attachement aux entreprises de proximité ?

Les habitants apprécient ces entreprises à taille humaine, proches de chez eux. Quelque part, nous sommes une réponse à la fracture territoriale. Nous sommes au cœur des problématiques actuelles. Prenez le vieillissement : pour rester chez soi le plus longtemps possible, il faut des professionnels (médecins, infirmiers) près de chez soi, ainsi que des commerçants. Ou l’environnement : sans un boulanger dans sa commune, comment aller acheter sa baguette de pain sans prendre sa voiture ?

Pourtant, vous représentez des professions très variées ?

Il y a deux ans, l’U2P a été créée en fédérant l’Union professionnelle artisanale (UPA) et les professions libérales. À première vue, quel rapport entre un coiffeur ou un garagiste et un médecin, un avocat ou un architecte ? Nous représentons plus de 700 métiers qui partagent des points communs. Ils sont tous dans cette proximité, alors que l’histoire de notre pays s’est construite sur le modèle de la grande entreprise.

Qu’attendez-vous des pouvoirs publics ?

Ce n’est pas le combat des petits contre les gros. Nous demandons à avoir un environnement fiscal, social et réglementaire adapté à notre taille.

Un exemple ?

Après plusieurs années, nous avons fini par obtenir la création du statut de l’Entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL), qui permet d’isoler son patrimoine personnel (et celui de son conjoint) des risques liés à l’exploitation de son activité professionnelle.

Et à l’avenir ?

Au lieu de contrôler et de sanctionner, l’administration doit simplifier, conseiller et accompagner. Il faut changer de philosophie : l’entreprise n’est pas fautive, elle est utile. Les mentalités évoluent, mais beaucoup reste encore à faire. La réforme des retraites, par exemple, concentre tous les ingrédients de la contestation, y compris chez les indépendants.

 

Voir toutes les actus

Toutes les actualités

Actualités de l'U2P...

"Les entreprises de proximité sont aussi utiles que les services publics".

04 novembre 2019 | Régional

Entretien avec le Président national de l'U2P, Alain GRISET.

Campagne "Rejoignez l'U2P"

28 octobre 2019 | National

L’U2P lance une campagne d’information et d’adhésion.

Lettre de conjoncture - 3ème Trimestre 2019

28 octobre 2019 | Régional

Une croissance homogène